Animaux en détresse - Les gestes

LES GESTES À ADOPTER

les gestes à adopter

Attention, un animal trouvé au sol n’est pas forcément blessé ou abandonné par ses parents!

L’animal est il vraiment en difficulté ?

  • BLESSURE APPARENTE ? : Aile pendante, trace de saignement, impossibilité de se tenir sur ses pattes.
  • IMMOBILITÉ ? : La plupart des animaux sauvages ont peur de l’humain. Un individu adulte qui ne fuit pas devant vous est très certainement malade ou blessé.
  • OISILLON ? : Placez-le en hauteur sur une branche (ou dans son nid si vous l’apercevez) pour le mettre hors de portée des prédateurs (chats, pie…). Demandez conseil à un centre de sauvegarde si besoin.
  • FAON ? : Sauf cas de blessure. Laissez-le sur place, le rôle des parents est primordial et vous le condamnez à une mort presque certaine en le déplaçant y compris vers un centre de soins.

Si la détresse est avérée

Capturer l’animal ou l’oiseau doucement, en vous aidant d’un tissu ou d’une serviette et de gants en cuir si besoin (bec/dents/pattes).

QUE DOIS-JE FAIRE ?

  • Couvrir avec le tissu (l’obscurité est moins stressante pour l’animal).
  • Mettre dans un carton adapté à la taille, troué pour l’aération.
  • Mettre une bouillote si c’est un oisillon, ou s’il fait froid et que l’animal semble faible : par exemple avec une bouteille d’eau chaude dans une chaussette (à caler).
  • Toujours garder les ailes repliées en le manipulant pour éviter que l’oiseau ne se blesse davantage. Pour s’aider, on peut l’emmailloter dans une serviette.

QUE DOIS-JE ÉVITER ?

  • Ne pas essayer de bloquer le bec : certains oiseaux en ont besoin pour respirer, cela risquerait de les asphyxier.
  • Éviter de manipuler, caresser, photographier même si c’est tentant!
  • Pas de nourriture, ni eau : au risque de donner une nourriture inadaptée.

 

Rassembler toutes les informations nécessaires sur place ou chez vous avant de se rendre au centre de sauvegarde, telles que :

  • Date et heure
  • Lieu
  • Coordonnées complètes de la personne qui a trouvé l’animal (« le découvreur »)
  • Conditions dans lesquelles il a été trouvé
  • Observations sur les blessures, le type de détresse et toute information  pouvant être utilise au centre de soin.

Indiquer le destinataire et préciser sur le carton « ANIMAL VIVANT »

Garder avec soi un animal sauvage est tentant mais :

  • Interdit par la loi et seules les structures ou individuels possédant une habilitation ont le droit de les garder le temps de leur convalescence.
  • Dangereux pour lui : la nourriture, les soins non appropriés peuvent lui être fatals malgré votre bonne volonté.
  • Dangereux pour vous : beaucoup d’animaux (renardeaux, hérissons, chauve-souris…) sont porteurs de maladies plus ou moins dangereuses, visibles et transmissibles à l’homme.

La loi interdit de capturer, détenir, soigner chez soi un animal sauvage sans autorisation spécifique, sous peine d’être verbalisé (1500 euros d’amende) article L415-3 du Code de l’Environnement). Il existe une dérogation pour l’acheminement d’un animal sauvage vers un centre de soins.