Un curieux amphibien* dans les eaux du lac de Créteil

societe-faucardageFace à la propagation impressionnante des algues dans le lac, la société EDIVERT a été appelée à la rescousse par le service Parcs et Jardins de la ville de Créteil et ramène, ces dernières heures, des montagnes d’algues impressionnantes sur les berges.

 

Les effluents** nourriciers arrivés ce printemps - du Mont Mesly et d’ailleurs - avec les crues ainsi que la température de cette fin d’été (voir notre article)  amplifient drastiquement ce phénomène. Les produits phytosanitaires (herbicides) étant maintenant interdits - et c’est tant mieux - et l’arrachage manuel, auquel s’adonne à tour de rôle les pêcheurs, les jardiniers et l’association Nature & Société, pour faire face à l’invasion d’autres plantes envahissantes – Jussie notamment - n’étant pas suffisants ici, à nouvelles problématiques il a fallu trouver … de nouvelle(s) solution(s) !

20160906_090652Dans un but esthétique mais aussi et surtout pour les poissons et les invertébrés*** qui y vivent et y manquent d’oxygène les algues seront donc coupées à l’aide d’un bateau faucardeur équipé de chenilles. La plupart des espèces (oiseaux, poissons, petites bêtes aquatiques) achèvent actuellement leur cycle de reproduction et les larves de libellules, nèpes et autres habitants de lac qui n’auraient pas fui à l’approche du « monstre » devraient parvenir à s’extirper des algues pour ramper jusqu’au lac.

faucardageNous en profitons pour renouveler notre conseil: ne jetez pas de pain, évidemment à cette curieuse créature mécanique, mais surtout aux cygnes qui l’entourent. Ce n’est pas une légende, le pain qui se dégrade et moisi est ici une problématique d'importance pour la qualité des eaux du lac et la santé de ses habitants... et des habitants de Créteil par ricochets  !

*Amphibie : s’applique aux êtres vivants et aux objets aptes à passer indifféremment du milieu terrestre au milieu aquatique et vice versa.

**Effluents : eaux usées domestiques et/ou urbaines parfois riches en éléments nutritifs et qui contribuent donc à la croissance des herbes aquatiques à la façon d’un engrais.

*** Invertébrés aquatiques : petites bêtes vivant dans l'eau tout ou partie de leur vie  - larves de libellules ou d’éphémères qui après leur mue deviendront des insectes terrestres, anodontes (moules d’eau douce) qui filtrent l’eau, aselles, gyrins et bien d’autres....

Imprimer