Cahier des charges d’une Classe d’eau

La durée : une semaine

5 jours consécutifs (10 pour les maternelles en raison de la sieste de l’aprèsmidi + SEGPA)clasee_d_eau_ ou, exceptionnellement, un temps fort dans les établissements du secondaire. Cet aménagement spécifique sera étudié au cas par cas en fonction de l’intérêt du projet et de son approche de la thématique « gestion de l’eau ».
La semaine, module de base du programme scolaire, présente deux avantages:

  • Organiser le projet selon une logique cohérente et suivie. Ces jours consécutifs permettent notamment de suivre entièrement le cycle de l’eau domestique, de la production d’eau potable à l’assainissement.
  • Constituer un temps fort sur l’année. En bouleversant le rythme scolaire, la Classe d’eau permet de mobiliser l’établissement entier, de la valoriser à l’extérieur, de créer une équipe pédagogique autour d’un projet interdisciplinaire et participer à l’établissement de relations différentes entre les enseignants et les élèves sur la base d’un échange motivé.

Le matériel pédagogique : le livre de bord

Adapté au niveau de la classe, ce document fait alterner des chapitres d’explication sur l’eau et des plages qui invitent l’utilisateur à l’illustrer, prendre des notes et exprimer ses observations.

Il est destiné à être conservé par l’élève et à constituer une trace durable. Un exemplaire type de cette brochure est fourni par l'Agence de l’eau. Chaque organisateur peut s’en inspirer pour créer un livre de bord spécifique à sa classe.

Le contenu de la Classe d’eau en trois parties également équilibrées

  • Rencontrer des acteurs de l’eau. Des rencontres avec les personnalités locales (maire, agriculteur, pêcheur, représentant de l’administration, d’associations…) pour connaître leurs responsabilités exercées dans le domaine de l’eau.
  • Visiter des ouvrages. Des visites de sites ou d’installations représentatives : captage d’eau, station d’épuration, écluse… pour se confronter directement aux réalités du terrain. Il est important de choisir ces visites dans l’environnement immédiat de l’école, de façon à permettre aux jeunes de comprendre l’eau dans ses implications directes, personnelles et quotidiennes.
  • Organiser des ateliers interdisciplinaires. L’eau est un thème transversal qui peut être étudié, discipline par discipline (français, mathématiques, histoire-géographie, biologie, arts plastiques, musique…). C’est également l’occasion de reprendre les exposés des intervenants ou des visites de terrain pour les traduire en langage pédagogique.

La production finale

Exposition, vidéo, journal, poème, concert… Peu importe la forme, pourvu qu’élèves et enseignants aient la satisfaction de créer une oeuvre collective qui témoigne de leur nouvelle approche active de leur environnement.

La séance de clôture

Ce petit événement festif permet de valoriser le travail réalisé pendant la Classe d’eau en le présentant à d’autres : parents d’élèves, autres classes et personnel de l’établissement, intervenants de la Classe d’eau, élus locaux, médias…

Télécharger le formulaire de candidature