Bon point ou zéro de conduite pour les coccinelles asiatiques

On entend souvent parler de coccinelle asiatique, symbole d'une tentative de "lutte bio"  contre les pucerons menée de façon assez peu réussie.
Ces coccinelles Harmonia axyridis sont aphidiphages* (régime à base de pucerons mais ne dédaignent pas de manger un fruit abîmé ou... une autre coccinelle). Elles sont importées et souvent vendues avec les ailes atrophiées (ben oui si je débourse pour acheter des mangeurs de pucerons ce n'est pas pour qu'elles s'envolent et aillent aider le voisin !).
Spontanément les "bêtes à bon Dieu" d'Asie et d'ici pondent dans les spots à pucerons laissant de quoi se régaler à leur progéniture, tout est bien ficelé... on touche avec les yeux devrait-on dire à certains savants fous !

Les coccinelles asiatiques pondent plus et sont plus voraces que les espèces locales mais également porteurs "sains" d'un parasite mortel (microsporidies) pour les coccinelles autochtones.  Mais alors à quoi ressemblent-elles ? Toutes celles qui ne sont pas rouges ? Les jaunes ? Il existe une diversité de ces petits bestioles et il n'est pas évident de s'y retrouver mais en voici une (parmi d'autres) en balade près de la Maison de la Nature.

La coccinelle "d'ici" va telle s'adapter ? Les jolies coccinelles asiatiques vont elles s'auto-réguler ? La suite aux prochains épisodes  !