Retour sur la 12ème Nuit de la Chouette

Près de 300 petits et grands ont rallié la 12ème Nuit de la Chouette , dans le magnifique décor des casemates et contrescarpes du Fort de Sucy-en-Brie.

Une autre façon de fêter en avance  l’arrivée du printemps dès le 11 mars (!) avec un premier « banquet téméraire » en plein air et des balades à la tombée de la nuit, l’oreille aux aguets, un peu partout dans la forêt de Notre Dame*.

Dans la cour…

Tout au long de l’après-midi, dans la cour ...

Atelier microscopie

D’autres s’extasiaient en observant les habitants minuscules et clandestins des plumages des oiseaux dans les microscopes de Bernard Allard.

Expostion F. Carrez

Certains « papotaient photo » au soleil, en s’étonnant de la (bio)diversité de la faune du Val-de-Marne devant l’exposition de François Carrez,

Tandis que plusieurs s'essayaient à reconnaitre les chants d’oiseaux avec  Nature & Société, histoire de mettre un nom sur le chant « qui nous dit quelque chose » (Les trilles matinales du merle en ce début de printemps par exemple !)

L’occasion également pour tous les passionnés de balades de découvrir avec Gilles Duquenoy, un nouveau parcours, la Tégéval*, qui permettra, aux termes de quelques années de travaux, de relier l’Ile-de-Loisirs de Créteil (où Nature & Société anime la Maison de la Nature) à l’Arc Boisé* (Massif forestier de 3000 hectares qui borde le Val-de-Marne) .

15 h !

Un moment idéal pour mieux comprendre le rôle de Faune Alfort, association qui gère le CEDAF (Centre d’accueil de la Faune Sauvage) avec les explications de Thierry Vesz et une splendide buse variable (rapace diurne au plumage…variable comme son nom l’indique !) soignée dans le centre et relâchée dans l’après-midi au grand dam des corneilles du coin.

Attendue toute l’après-midi, une balade de découverte du Fort et de son histoire a réunie tous les visiteurs en fin d’après-midi autour des explications et anecdotes d’Amandine Meunier de la Mission patrimoine de la ville de Sucy-en-Brie.

 

N’hésitez pas à adhérer et/ou cliquer sur les liens si vous voulez retrouver les prochains évènements organisés par les uns et les autres sur l'Ile-de-Loisirs de Créteil, dans la forêt de Notre-Dame, au Fort de Sucy en plus petit comité (lien), sur la Tégéval, … Avec (Fort !) probablement de nouvelles festivités inventées à plusieurs sans attendre la prochaine Nuit de la Chouette.

    

Pendant ce temps, ...

Avec Nature & Société, dans le décor insolite et souterrain des « caponnières de gorge » les plus jeunes ont peint des silhouettes pour éviter aux oiseaux de se cogner au carreau et mené l’enquête dans les pelotes de réjection.

Et sinon ? Pourquoi la chouette fait-elle « houhouuuu » ? Aline et Agnès ont levé le rideau sur ce mystère en le contant aux plus jeunes tout en ombres et bruitages.

Top départ pour six balades (et plus de 120 participants !)

Laisser tomber la nuit, marcher au clair de lune, comprendre les modes de vie passionnants des rapaces nocturnes avec Denis Laurent du CORIF, comprendre comment se repérer en forêt, tester la batbox*, identifier les empreintes, …

En lisière de forêt la chouette s’est parfois faite plus discrète que les échos de la ville mais, dans les bois, et malgré nos petits pelotons de bipèdes un peu bruyants le ki-ouik de la femelle chouette hulotte faisait partout écho au Hou-ou…ouuuu du mâle chouette hulotte également !

Les rapaces nocturnes ne sont pas les seuls nyctalopes** noctambules à être « de sortie » en début de printemps : tritons, grenouilles et crapauds étaient de toutes les mares.

A très bientôt pour le plaisir de vivre la forêt de nuit.

 

 

Et un très grand merci à François Carrez et Alain Yevnine pour leurs crédits photos.

*cartes à disposition à la Maison de la Nature si vous voulez parcourir à pieds, à vélo ou à cheval la Tégéval ou (re)partir en balade en forêt.

**petit appareil qui permet de rendre audibles les ondes émises par les Chauves-souris. Pas de « contact » (gros dodo encore du côté des chauves-souris !) mais, pour les intéressés d’autres sorties sont prévues par Christophe Barreau quand les pipistrelles seront davantage sorties de l’hiver.

***qui voient dans la nuit