Noms d’oiseaux

Huppe fasciée - J. Coatmeur ©On ne dit pas : « ces espèces de s… repartent au soleil ». Mais on dit : « Les huppes fasciées partent en migration ».

Le 23 août 2016 France Inter glissait quelques mots sur la Huppe fasciée dans l’émission "ça va pas la tête : l’art de l’insulte", animée par La Huppe fasciée (Upupa epop) est l’un des oiseaux les plus spectaculaires qu'il nous est donné d'observer sur l'Ile de Loisirs de Créteil. Merci à Martine, auditrice attentive, pour sa prise de notes.

En France, la Huppe fasciée est protégée par l'arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection. Cet oiseau est de toute façon assez peu « goûtu » et peu prisé par les chasseurs. En revanche son physique hors du commun inspire certaines pratiques de magie et est cause de découpage de yeux, pattes et plumes pour en faire des talismans.

De façon moins anecdotique, la Huppe fasciée a été fortement impactée par la disparition des bocages, la politique de remembrement et la destruction des vieux arbres et des haies champêtres. Elle est également victime des pesticides qui détruisent les gros insectes dont elle se nourrit : hannetons, lucanes cerfs-volants, carabes et capricornes.

Dans certaines régions, la Huppe a été « sauvée » de justesse par l’installation de nichoirs spécifiques. Une démarche tout à l’honneur des poseurs de nichoirs puisque cet oiseau fait fuir ses prédateurs « à l’odeur » et que son nid est volontairement, et tout particulièrement, odoriférant. Une glande dédiée, un peu à la façon du putois, et l’habitude qu’ont ses petits de projeter des excréments sur les rongeurs et les serpents lui ont valu d’être surnommée "puput" ou "pue pue" (l’oiseau qui pue) dans certaines régions.

Son chant, que l'on pourrait transcrire phonétiquement par une succession de "houp-oup-oup",  a donné un peu partout des déclinaisons de son nom, mais, être "sale comme une hoppe" a contribué à une insulte bien connue que nous ne répéterons pas ici. Le terme "fasciée" fait référence à l'alternance de bandes claires et sombres de son plumage. Dans l'Egypte ancienne, elle a inspiré de façon plus sympathique les hiéroglyphes où le son « db » est représenté la jolie silhouette de la huppe.

Et fin août, début septembre, la Huppe fasciée nous quittera pour repartir au soleil.

*espèce : du latin species, « type » ou « apparence » est le taxon (l’unité) de base de la classification du vivant par similitudes morphologiques, anatomiques, d’habitat…

A lire : L'étymologie des noms d'oiseaux -  aux éditions BELIN de Bernard Chauvet   revisité par Pierre Cabard.

Crédit photo: ©Jacques Coatmeur

Imprimer