Fête du réemploi et de la réparation à Créteil

cest-decide-je-reduis-mes-dechetsChaque année, en novembre, loin de se préparer à hiberner, l’association participe sous des formes variées et souvent originales à la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD).

Le 21 novembre 2015, la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale faisait d’une pierre trois coups avec la première édition de la Fête du Réemploi et de la Réparation en écho avec les festivités du Mois de l’Economie Sociale et Solidaire, la SERD et la COP 21.
Nature & Société, qui n’en était pas à son coup d’essai, est venue en renfort des nombreux partenaires associés à cette occasion. Toute la journée, les cristoliens pouvaient rencontrer des professionnels du développement durable, de l'économie sociale et solidaire et du réemploi, afin d’échanger et de pratiquer sur des sujets variés tels que l’éco-mobilité, le compostage, la cuisine anti-gaspillage, le tri des déchets, le commerce équitable et la consommation, etc.
Produits ménagers BDNature & Société proposait un atelier autour du décryptage des étiquettes de la panoplie de produits « à tout faire » qui trônent dans nos placards et qui coûtent « bonbon », pour finalement démontrer l’efficacité du vinaigre, du savon noir, du citron et des huiles essentielles contre la saleté !

 

La troupe de théâtrTroc peluches théâtre BDe Be Awesome animait la journée en concoctant des saynètes à partir du contenu des différents stands, à commencer par un jeu de comédiens à l’humour bien placé sur l’utilisation des produits ménagers !
Les enfants étaient de la partie avec un avant-goût des fêtes, consommation en moins, et participaient au troc de jeux et jouets animé par Nature & Société. Sans aucune valeur marchande, chacun pouvait échanger un livre d’éveil « de petit » ou une peluche mal-aimée contre un jeu de société « de grand » ou de la dinette amusante !
Ici on prolongeait la durée de vie de certains objets, ailleurs certains faisaient don de leurs vêtements démodés et en rachetaient d’autres à petit prix, là d’autres réparaient leur vélo ou remettaient en état de marche leur téléphone portabl e ou leurs autres appareils électriques et électroniques, etc.
Malgré l’ambiance « vigie pirate » et la météo glaciale, ce bref aperçu d’un monde idéal de troc, d’entraide et d’alternatives à la consommation a incité les cristoliens à mettre le nez dehors.

Imprimer