Des intentions à l'action? 

Le 4 novembre 2016 marque une étape majeure de la lutte contre le changement climatique avec l’entrée en vigueur de l’accord de Paris qui donne une suite effective à la COP 21 (Conférence des parties de la Convention cadre des nations Unies sur le changement climatique) de décembre dernier. Le 12 décembre 2015, l'accord de Paris avait été approuvé, restait après cet élan de bonne volonté à le faire ratifier dans chaque pays selon ses propres modalités (vote au Parlement, décret, etc.). Lire la suite

Nature & Société dans l'après COP21

Nature & Société dans l'après COP21
cop21Le changement climatique, avec la crise de la biodiversité et la raréfaction de nombreuses ressources naturelles, est un appel pressant à la réinvention du mode de développement des sociétés humaines. Un mode de développement compatible avec la dynamique du monde vivant, inscrit dans les limites de la Planète, orienté vers l’épanouissement de tous. Un mode de développement fondé sur l’expansion de la qualité dans tous les domaines plutôt que sur une croissance quantitative trop prégnante. Lire la suite

TTIP* et COP 21

TTIP : Il s’agit d’un accord, actuellement en discussion, entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. Les pourparlers ont débuté en 2013 et devraient être finalisés fin 2015. Ces accords sont signés dans un climat totalement opaque, à l’abri de tous les médias, pour mettre la société civile devant le fait accompli.

Pourtant de ce qui parvient à notre connaissance, des conséquences dramatiques en découleront au détriment du climat et donc de l’avenir de humanité au profit des sociétés Internationales dont les bénéfices croîtront de façon exponentielles :

  • Les sociétés américaines vont pouvoir défier l’interdiction de fracturation hydraulique pour nous fournir de façon massive du gaz de schiste et des sables bitumineux hautement polluants provoquant une augmentation excessive des gaz à effet de serre qui piègent la chaleur.
  • Selon la source notre-planete.info/actualités/actu_3727_concentration_CO2_400_ppm.php, nous allons vers la catastrophe climatique si nous ne divisons pas par 4 ou 5 nos rejets mondiaux actuels de ces gaz. 3 besoins vitaux représentent, en tout, près de 75 % des rejets. Depuis 60 ans les choses ont dégénéré lorsque nous privilégeons les circuits longs pour les déplacements, l’alimentation et les produits issus de l’industrie, sans parler de nos logements dévoreurs d’énergies fossiles (fuel, gaz)
  • Alors qu’une agriculture locale pourrait nous donner une autonomie alimentaire, nos politiques privilégient l’industrialisation et la mondialisation de nos ressources alimentaires : par exemple, jusqu’en 2013, le riz camarguais fournissait près du tiers de nos besoins, notre ministre de l’agriculture, Monsieur LE FOL, a refusé la distribution des MAE en plus des subventions européennes allouées à nos riziculteurs, soit une perte de près de 30 % de leurs ressources. De ce fait, se trouvant en concurrence directe avec le riz asiatique et leurs prix très bas, 8.000 ha sur 20.000 ont été reconvertis. Dorénavant, la France importe davantage de riz, provoquant un peu plus de transport donc de CO2 et du chômage!

D’autres conséquences non négligeables du TTIP :

  • Dans l’U.E., un nombre considérable d’emplois seront perdus : le profit des entreprises sera plus important que les droits des salariés.
  • La démocratie sera détruite en autorisant les entreprises privées à poursuivre n’importe quel gouvernement désirant protéger sa population, s’il va à l’encontre de leurs profits !
  • Ces accords supprimeront l’interdiction de pratiquer des tests sur les animaux en Europe (légaux aux U.S.A)
  • Ils supprimeront également nos normes européennes plus exigeantes que les américaines donc plus couteuses mais qui protègent un peu plus notre santé (poulets lavés au chlore, OGM, viande aux hormones, aux antibiotiques …)
  • Le TTIP changera nos vies pour toujours en mettant les droits des entreprises transnationales au-dessus des besoins des populations et de la planète. Nous ne pouvons pas accepter ça. Nous pouvons et nous devons nous mobiliser pour que réussissent les accords de la COP 21 et faire échouer ceux du TTIP en un mouvement collectif d’envergure.

*(sigle anglais pour Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement)

Chantal YEVNINE